Voici quelques mythes ou légendes urbaines fréquemment entendues à la clinique vétérinaire de Coaticook :

1. Il faut couper les poils de porc-épic avant de les retirer
C’est archi faux !! SVP, si votre Fido a malheureusement fait une rencontre du 3e type avec un porc-épic et qu’il en a partout sur lui, ne coupez pas la pointe des pics !! C’est un vieux mythe, malheureusement très tenace, de croire que le poil tient parce qu’il est gonflé d’air et que, si vous coupez la pointe, il va rétrécir et tomber tout seul ! En fait, le poil comporte de minuscules crochets un peu en forme d’hameçon qui lui permettent de migrer progressivement et assez rapidement dans les tissus. Si vous les coupez, la seule chose que vous allez accomplir, c’est de les fragiliser et de les rendre encore plus difficile à enlever !!! Un autre mythe au sujet des poils de porc-épic est que cet animal les lance quand attaqué, quand en fait, il donne des coups de queue qui peuvent libérer des poils dans l’environnement ou frapper l’animal, surtout au niveau de la gueule !!!

S’il n’y a que quelques poils et que votre chien est coopératif, vous pouvez essayer de les arracher un à un avec une bonne paire de pinces, le plus proche de la peau. Les poils les plus importants à enlever en premier sont ceux qui se trouvent sur le thorax, les pattes, le cou et le fond de la gueule.

Un dernier mythe à ce sujet est que votre Gaspard va avoir appris la leçon après un contact avec un porc-épic. Le meilleur truc est la prévention de futurs contacts. Vous pouvez entre autres garder votre chien en laisse ou accrocher une clochette au collier de votre chien lors de vos promenades en forêt… ceci pourrait vous éviter une autre visite imprévue chez le vétérinaire… et éviter une séance d’acupuncture naturelle gratuite pour votre fidèle compagnon…

2. Le chien accélère la cicatrisation de ses plaies en les léchant
Cette idée est totalement fausse! Elle vient probablement du fait qu’on attribue à la salive humaine des vertus antiseptiques. Malheureusement, même si cette idée de départ peut être véridique, imaginez un peu la gueule de votre chien, qui ne se brosse jamais les dents, qui mange n’importe quoi et se lèche n’importe où (lire les parties périanales!!)… Au contraire, votre animal risque d’infecter sa plaie avec des bactéries très pathogènes et également d’entretenir davantage l’inflammation par friction constante sur la plaie… Pensez-y la prochaine fois que vous verrez votre chien se lécher une plaie ou vous donner des becs !! Il est recommandé de l’empêcher immédiatement de se lécher en lui mettant un collier élizabeth. Vous pouvez ensuite désinfecter sa plaie avec du baxedin ou de la chlorexhidine. Si sa plaie ne montre pas de signes de guérison après 1 à 2 jours, alors il est fort probable que votre Pitou aura besoin d’antibiotiques et d’une visite chez son vétérinaire qui prendra soin de lui.

3. Si votre chat a des signes de conjonctivite, vous pouvez l’aider en lui appliquant du lait chaud dans les yeux
Encore une fois, faux! Cette légende vient sûrement de la croyance en médecine humaine qu’on peut appliquer du lait maternel qui aurait des propriétés antibactériennes dans les yeux des poupons avec une conjonctivite. Malheureusement, le lait est constitué de sucre qui devient alors une nourriture de choix pour les bactéries possiblement présentes dans les yeux gommés de votre chat , ce qui ne risque certainement pas d’améliorer la situation. De plus, pour ce qui est des chats en particulier, les infections oculaires peuvent rapidement dégénérer en ulcères cornéens beaucoup plus difficiles à traiter qu’une simple conjonctivite. Donc, plus vous attendez de consulter votre vétérinaire pendant que vous mettez du lait dans les yeux de votre chat, plus la situation risque d’empirer! Donc, svp, pas de lait dans les yeux et, en cas de doute, appelez votre technicienne en santé animale pour des conseils plus judicieux que ceux de votre voisine!

4. Les chats doivent boire du lait à tous les jours
C’est encore un mythe. Donner du lait à votre Maya peut au contraire lui causer des problèmes digestifs comme la diarrhée et des flatulences, surtout suite à un développement rapide d’une intolérance au lactose. De plus, le lait ajouté constitue un surplus à son alimentation, ce qui peut entraîner des problèmes de surpoids à moyen terme. Il est donc préférable de s’en tenir à une nutrition bien équilibrée formulée spécifiquement pour les chats selon leurs différentes étapes de vie… et de garder le lait pour vos céréales!

5. Les animaux de compagnie obtiendront des vers s’ils boivent du lait de vache
Ce dernier mythe fait suite au précédent. Non, les animaux n’obtiendront pas de vers intestinaux en buvant du lait de vache, au même titre que nous n’en obtenons pas nous-mêmes! Par contre, puisqu’ils deviennent rapidement intolérants au lactose, ces derniers peuvent développer de la diarrhée. De plus, cette légende origine fort probablement du fait que presque tous les chatons ou chiots peuvent contracter des vers en buvant le lait maternel qui contient des larves ou durant la gestation, d’où l’importance de traiter à la fois la mère et les petits contre les vers intestinaux.

6. Mon caniche, c’est comme un enfant, s’il est malade, je peux lui donner des médicaments pour humains, mais à une dose pour bébé
Complètement, mais complètement faux!!! Votre chien ou votre chat n’est pas un enfant, dans la mesure où ses organes, dont son foie, fonctionnent très différemment du nôtre pour transformer et détoxifier son système des médicaments. Ainsi, presque tous les anti-inflammatoires humains (ex : aspirine, tylénol, motrin, naproxen, etc.) peuvent être très toxiques pour votre Agathe, dose pour bébé ou non!! SVP, abstenez- vous à tout prix de donner des médicaments à votre animal sans avoir au moins au préalable contacté une technicienne en santé animale… il en va de la survie même de votre poulette adorée !!!

7. L’ail peut être utilisé comme vermifuge chez nos animaux domestiques
Aïe Aïe Ail!! Non seulement l’ail n’aurait aucun effet purgatif chez nos animaux de compagnie, mais il a surtout le potentiel d’être très toxique pour le chat et le chien, pouvant entraîner une anémie sévère par destruction des globules rouges !!! Donc, gardez vos gousses d’ail pour votre sauce à spaget, et consultez votre vétérinaire pour vermifuger de façon efficace et surtout sécuritaire vos boules de poils! Il en va de même pour d’autres produits utilisés comme vermifuges, comme la résine de sapin ou des branches de cèdre… (idées qui viennent du temps des amérindiens…)

8. Il suffit de mettre de l’huile dans les oreilles de mon chien s’il a une otite
Ce mythe doit probablement provenir d’un truc de grand-mère pour tuer les mites d’oreilles que chats et chiens peuvent rencontrer, en coupant l’apport d’oxygène aux mites. Ce traitement, non seulement dépassé et peu efficace, peut même s’avérer néfaste pour la santé de l’oreille et pour l’audition, sans compter que votre animal n’a pas nécessairement une otite suite à des mites d’oreilles… Celle-ci pourrait en effet être due à une infection bactérienne sévère ou à des levures, et le but du traitement est surtout d’assécher l’oreille tout en administrant une médication adéquate… Donc, encore une fois, en cas de doute, s’abstenir… et consultez votre technicienne préférée!!!

9. Le nez de mon chien est chaud et sec, cela veut dire qu’il est malade ou qu’il a de la fièvre
Si la truffe de votre Nestor est sèche, cela veut tout simplement dire que sa truffe est sèche. La température et l’humidité ambiantes peuvent expliquer ce phénomène bien plus que son état de santé. Qu’il soit sec ou humide, chaud ou froid, le nez de votre chien ne devrait vous donner de signal d’alarme que s’il est enflé, s’il coule depuis quelques jours, si des éternuements sont présents ou si votre chien a de la difficulté à respirer. Et la meilleure et seule façon fiable d’évaluer la température de votre animal est de prendre sa température, qui doit être entre 38 et 39 ˚C chez le chien et le chat. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter votre technicienne en santé animale. Pour la petite histoire, ce mythe provient possiblement du temps où la maladie de Carré, ou distemper, était fréquente lorsque la vaccination chez le chien était peu courante. En effet, les chiens malades développaient une hyperkératose de la truffe, ce qui se traduit par une truffe sèche et croûtée…

10. Le chat ronronne parce qu’il est heureux et en santé
Même si Mistigri ronronne la plupart du temps parce qu’il adore recevoir vos caresses, il faut savoir que le ronronnement chez le chat est surtout un signe d’émotion intense, que cette émotion soit positive ou non. Nous constatons ainsi régulièrement des chats très malades vus en situation d’urgence qui ronronnent sans arrêt. Donc, si votre chat vous semble malade depuis quelques jours, ne vous fiez surtout pas à son ronron pour évaluer que la situation n’est pas encore assez urgente pour consulter votre vétérinaire…

11. Sans ses moustaches, mon chat n’aura plus d’équilibre
Faux. Les chats se servent de leurs moustaches pour évaluer l’environnement et les distances, mais pas pour garder leur équilibre.

En effet, les moustaches, ou vibrisses, sont de véritables organes sensoriels dont le chat se sert pour déterminer la distance des objets ou d’une proie lors de la chasse. La nuit, elles fonctionnent comme des antennes et évitent au chat de heurter des obstacles. Elles l’aident également à juger de la vitesse et de la direction du vent, comme par exemple avant d’effectuer un grand saut, pour éviter de faire une grande chute!! Garfield utilise aussi ses moustaches pour mesurer la largeur d’un passage afin de ne pas y rester coincé, en espérant qu’il n’a pas une trop grosse bedaine! Il est donc très important de faire attention à ne pas couper ni tirer les moustaches d’un chat, surtout qu’elles sont très sensibles puisqu’elles possèdent des terminaisons nerveuses abondantes.

Quant au sens de l’équilibre, que ce soit chez le chat ou d’autres espèces, il est possible grâce à 3 facultés importantes : la vue, les organes de l’oreille interne et la proprioception. La proprioception est la capacité que nous avons de percevoir dans l’espace la position de nos différents membres et de leur tonus par rapport au reste du corps. La combinaison de ces 3 facultés nous permettent de garder l’équilibre quand on est immobile, quand on grimpe, quand on marche et même quand on a les yeux entrouverts. Ce qui n’a rien à voir avec les moustaches…

12. Mon chien fait du traîneau, il doit avoir des vers intestinaux
En fait, Max a plutôt un problème de glandes anales obstruées ou infectées. Les glandes anales, aussi appelées sac anaux, ressemblent à de petites pochettes de chaque côté de l’anus sous la peau; elles sécrètent un liquide pâteux très odorant, voire nauséabond, qui s’écoule en même temps que le chien élimine ses selles. C’est ce qui donne l’odeur particulière de chaque chien, comme sa carte de visite ou son empreinte digitale… on sait alors pourquoi les chiens se rencontrent par un reniflement des fesses plutôt que par une bonne poignée de mains!

Il arrive parfois que l’orifice d’une glande se bouche par des débris et que celle-ci devienne pleine, causant de l’irritation, des démangeaisons et de l’inconfort. Le chien se met alors à se frotter la région anale au sol ou parfois se lèche de façon intense. S’il ne parvient pas à vider la glande par lui-même, une infection et même un abcès finissent par se former. Une plaie douloureuse va alors apparaître sur le côté de l’anus avec un écoulement de pus et de sang.

Si votre chien se met à être expert du traîneau, nous vous recommandons de faire vérifier ses glandes anales sans tarder par votre technicienne en santé animale. Au besoin, surtout lors d’infection ou d’abcès de glande anale, une consultation avec un vétérinaire pourrait vous être recommandée.

13. Les chats ont neuf vies
Wow, on a tous déjà entendu cette expression très courante. Évidemment, on sait tous que ce mythe n’est pas vrai! Mais d’où vient-il? Il y a plusieurs suppositions, en voici quelques-unes :

– Cette croyance viendrait des anciens Égyptiens, qui vénéraient les chats et étaient fascinés par leur grande résistance et leur capacité à échapper à la mort, par exemple à survivre à une chute d’une hauteur considérable. Par la suite, la légende leur aurait attribué 9 vies, en prenant source dans certaines anciennes croyances religieuses qui considèrent le chiffre 9 comme mystique puisqu’il est composé de trois 3, une trinité de trinité (groupe de 3 fois 3 dieux). On considérait que ce chiffre portait bonheur ou qu’il avait un pouvoir surnaturel, tout comme les chats!

– Une autre explication vient du fait que le chat a été associé à la sorcellerie du temps de l’Inquisition. En effet, le chat, considéré comme le serviteur des enfers, aurait été l’animal de compagnie des sorcières et aurait été capable de leur donner le pouvoir de faire les pires méfaits. Entre autres, il offrait aux sorcières la capacité de lui emprunter son apparence, mais seulement 9 fois, d’où la légende…

14. Un chat retombe toujours sur ses pattes
Malheureusement, non! Et même s’il le fait, il peut quand même se blesser sévèrement. Même si les chats sont réputés pour être agiles et équilibristes, plusieurs finissent par se blesser, même se tuer, lors de chutes diverses. Surtout si la chute est petite!

C’est ce qu’on appelle le paradoxe du chat parachute. En effet, le chat a besoin d’un minimum de 1m50 pour se retourner, mais même s’il le fait, il pourrait ne pas avoir le temps d’amortir sa chute. L’expression du chat parachute désigne la manière dont se positionne le chat lors de sa chute. Une fois qu’il s’est retourné et qu’il sent l’accélération de la chute, il étire les pattes sous lui afin d’amortir l’impact au sol. Si cette chute se produit depuis un 1er étage ou plus bas, il n’a pas le temps d’adopter cette posture, d’où le plus grand risque de blessures. Selon les accidents répertoriés, un chat a plus de chance de sortir idem d’une chute entre le 2e et le 6e ou 7e étage! Bien sûr, il y a d’autres facteurs à considérer, dont la souplesse du Minou, son poids, la surface « d’atterrissage », etc.

Quoiqu’il en soit, nous vous recommandons fortement d’éviter d’en faire le test en vous assurant que vos moustiquaires soient bien solides, surtout au retour de la saison estivale, et en ne permettant pas à Capucine de marcher sur le bord du balcon…

15. Le chat voit dans le noir
Même si les yeux d’un chat brillent dans le noir, ce n’est pas pour autant qu’il peut voir dans l’obscurité complète!

Il est vrai que la vision nocturne de Fripon est environ 6 fois supérieure à celle de l’homme, suite à certaines adaptations anatomiques. Premièrement, les chats possèdent 200 millions de bâtonnets (cellules responsables de la vue nocturne) contre 120 millions chez l’homme. Ensuite, l’iris du chat a une plus grande capacité d’ouverture et de fermeture pour faire entrer la lumière et son globe oculaire est plus sphérique et plus gros, pouvant capter le plus de rayons lumineux possible. Finalement, il possède une structure derrière la rétine qu’on appelle le Tapetum lucidum qui ressemble à un miroir et sert à réfléchir la lumière sur la rétine afin d’y être amplifiée. C’est le reflet tapétal, soit le reflet vert ou jaune qu’on note dans les yeux d’un chat surpris par une lumière vive dans le noir.

Donc, même si Félix parvient à voir dans des conditions de luminosité très faibles, il ne possède quand même pas une vision infrarouge! Il n’est donc pas à l’abri des rencontres imprévues ou des accidents dans l’obscurité totale…

16. Mon chien voit la vie en couleurs
En fait, tout dépend du chien. Les chiens peuvent distinguer les couleurs, mais leur spectre irait seulement du jaune au bleu. Ils ne verraient pas le vert et le rouge, comme les daltoniens. Ne comptez donc pas sur Jack pour refaire la déco du salon! Cette perception des couleurs peut varier d’un chien à l’autre mais n’a pas d’importance vitale pour le chien. C’est le contraste, la clarté et le mouvement qui l’aide à analyser visuellement son environnement. Puisque les yeux du chien sont placés sur les côtés de la tête, contrairement au chat ou à l’homme qui ont une vision binoculaire, son acuité visuelle est donc plus mauvaise que la nôtre : il ne voit les détails d’un objet qu’à environ 50 cm. Par contre, la vision du chien est beaucoup plus large que la nôtre (champ de vision d’environ 250 degrés comparativement à 180 degrés pour l’homme).

17. Mon chien mange de l’herbe pour se faire vomir
Bien qu’il existe plusieurs théories à ce sujet et que personne n’a de réponse précise, la plus rapportée récemment est que ce comportement témoigne d’un inconfort abdominal qui entraîne une compulsion à manger de l’herbe (souvent du chiendent). L’origine de l’inconfort abdominal peut être l’ingestion d’un repas indigeste que Jack ne tolère pas (ex : nourriture de table, contenu de la poubelle du voisin, etc.), mais peut également être plus sérieuse, comme une maladie inflammatoire de l’intestin, des ulcérations gastriques, des parasites intestinaux, des problèmes au niveau du foie ou du pancréas, etc. Donc, si votre chien mange de l’herbe et vomit de façon régulière, ou s’il le fait et ne semble pas plus confortable par la suite, il pourrait être recommandé de le faire examiner afin de détecter tout signe de maladie.

18. Les chiens sont carnivores et ont surtout besoin de viande
Malgré ce que peuvent véhiculer les fervents défenseurs de la nourriture crue, les chiens sont au contraire des omnivores et ont besoin d’un régime équilibré en protéines, en glucides et en vitamines provenant de différentes sources incluant des viandes, des légumes et des céréales. Ce qui est important, c’est de fournir des nutriments de bonne qualité provenant de sources variées. Ne vous fiez donc pas à l’annonce de Iams, avec le chihuahua qui dit qu’il n’est pas un lapin!

19. Plus la nourriture est élevée en protéine, meilleur c’est
Au contraire, une diète trop riche en protéines pourrait même être dommageable pour votre animal, surtout selon certains stades de vie. En effet, les déchets produits par le métabolisme des protéines doivent être éliminés par les reins. Un excédent de protéines va alors augmenter la charge de travail des reins, ce qui peut entraîner des conséquences fâcheuses chez certains animaux, surtout les chats et chiens gériatriques. Nous vous encourageons à prendre conseil auprès de votre technicienne afin de trouver la nourriture qui convient le mieux à votre cher compagnon en fonction de son stade et de son style de vie.

20. Et pour terminer, un mythe comique : l’éléphant qui a peur des souris
Apparemment que l’éléphant aurait peur de la souris parce que celle-ci serait capable de s’infiltrer dans sa trompe pour aller déguster son cerveau!! Woach! Répugnant, mais ne vous inquiétez pas, c’est un mythe!